Les risques d’un mauvais sommeil

Le sommeil réparateur est essentiel pour avoir une bonne santé, les experts s’accordent à ce sujet. Le mauvais sommeil est tout simplement un dérèglement des différentes phases d’endormissement. Le sommeil n’est plus de bonne qualité et entraîne de nombreuses conséquences sur la santé physique, psychique et cognitive. Quels sont les risques d’un mauvais sommeil ? Réponses !

La prise de poids 

Le mauvais sommeil fait augmenter le poids. Les personnes qui souffrent de ce trouble du sommeil n’en sont pas toujours conscientes. Pour leur bien-être, elles se contentent d’acheter un matelas personne forte corpulence. Or, le surpoids est la conséquence du manque et/ou de la mauvaise qualité du sommeil. En effet, plusieurs études ont démontré qu’une nuit plus courte oriente vers les aliments malsains, notamment ceux qui sont trop gras et trop sucrés. Un sommeil d’une durée insuffisante est un facteur d’obésité, car cela agit sur l’appétit et sur la satiété.

Les maladies du cœur 

Les maladies cardiovasculaires sont également une conséquence d’un mauvais sommeil. Les risques d’hypertension sont très élevés si un individu dort, au plus, 5 heures par nuit pendant une semaine. Si cette habitude persiste pendant plusieurs années, l’infarctus est à craindre. On parle ici de l’insomnie chronique due à un manque de sommeil chronique. 

Autrement dit, l’hormone qui régule le rythme de sommeil est perturbée. Ce type de trouble du sommeil provoque aussi d’autres maladies comme le diabète, le cholestérol et bien sûr, l’obésité. Les risques de décès précoces sont importants. Aussi, les personnes concernées sont conseillées de consulter le plus rapidement possible un médecin. 

La dépression 

Le mauvais sommeil favorise aussi la survenue de la dépression. L’insuffisance et la mauvaise qualité du sommeil engendrent du stress, puis arrive la détresse biologique, psychologique et sociale. La dépression provoque, à son tour, d’autres troubles qui perturbent la santé et le quotidien. Elle est notamment source de diminution de l’énergie, de changement d’humeur et de comportement, d’altération de la concentration, de faible estime de soi… Et sans accompagnement adéquat, la dépression enfante des envies suicidaires. 

La corrélation entre mauvais sommeil et dépression est ainsi à surveiller de près pour éviter de graves conséquences. Une consultation chez un psychothérapeute est plus que recommandée pour les personnes qui souffrent de dépression. 

La qualité de vie 

L’insuffisance de sommeil détériore le cerveau. Selon les études d’experts, cela serait même irréversible. Toutefois, ce n’est pas uniquement le manque de sommeil qui déteint sur le cerveau et sur la qualité de vie. En effet, trop de sommeil aurait aussi un effet néfaste, voire désastreux. 

Si la durée de sommeil de 6 à 9 heures n’est pas respectée, un risque de déclin cognitif, de démence et de troubles neurodégénératifs est à craindre. Pour optimiser la qualité de vie, il importe ainsi de bien contrôler son cycle de sommeil. Adopter une routine de sommeil comme les enfants ne serait pas une mauvaise idée. Cela vous permet d’améliorer le fonctionnement de votre organisme et de prévenir les maladies.

Le vieillissement 

Avec la dépression, les changements d’humeur, le stress, les maladies, le manque d’appétit… Il est normal de parler du vieillissement. Le mauvais sommeil vous fait vieillir plus vite. Des études ont été menées sur les personnes qui travaillaient le soir pendant plus de 10 ans. Les chercheurs ont remarqué un vieillissement du cerveau, de l’attention, de la mémoire et de la réactivité. Les capacités cognitives diminuent, mais le changement se perçoit également à l’extérieur. Une mine grisée, des rides, une peau imparfaite sont quelques signes du vieillissement précoce causé par un mauvais sommeil. Mais la bonne nouvelle est que c’est réversible. Il vous suffit d’arrêter de travailler la nuit pendant 5 ans et d’améliorer la qualité de votre sommeil. 

Les risques d’un mauvais sommeil sont nombreux et graves. Les premiers signes doivent être immédiatement considérés. Dans certains cas, surtout si l’insomnie persiste, il vaut mieux prendre rendez-vous chez le médecin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *